En bref...

La céramique est en passe de devenir  un atout majeur de la création du XXIe siècle, dans cette période de l’anthropocène où une gestion radicale des ressources et de l’énergie est devenue la condition sine qua non de notre survie sur cette planète.

Le four céramique Girel 3E est un outil performant, à bilan carbone minimal, qui permet de ne plus avoir recours à l’électricité ni aux énergies fossiles. C’est le four idéal pour tout créateur soucieux de mettre  en harmonie son éthique et sa pratique, tout en donnant un atout supplémentaire à son esthétique.

Ce four répond à trois exigences contemporaines fondamentales, les 3E :

Ergonomique : une seule personne peut conduire la cuisson, sans avoir à se baisser, ni à se déplacer pour alimenter le feu ou procéder aux réglages. Le laboratoire est large mais peu profond, donc facilement accessible, l’enfournement se fait debout.

Economique : à la construction comme à l’utilisation : auto-construit en quelques jours, il coûte 4 fois moins cher qu’un four à gaz de même volume. avec sa capacité de 650 litres utiles, il consomme entre 150 et 200 kg de bois pour des cuissons à plus de 1300°.

Ecologique : par son système de post-combustion, le four rejette des fumées propres dans l’atmosphère, consomme très peu de bois, peut être démonté et reconstruit ailleurs en cas de besoin.

La souplesse de son pilotage autorise aussi bien les cuissons de couvertes raffinées que les effets de flamme ou de cendrage les plus sauvages, les refroidissements éclair ou les maturations de quelques jours.

C’est une forme de legs à la communauté céramique de celui « qui écoute passer les nuages » en pianotant sur les touches de son foyer.